Beni : les ONG-DH fustigent les propos de l’administrateur militaire (Colonel Ehuta Omeonga Charles)

Dans une déclaration rendue publique mardi 02 août 2022, les organisations de défense de droits humains œuvrant en territoire de Beni, haussent le ton pour fustiger les propos tenus par l’administrateur militaire du territoire de Beni, le colonel Ehuta Omeonga Charles les indexant d’être partielles dans leurs interventions et profiteraient du sang des innocents, ce qui selon lui traduirait la complicité entre la MONUSCO et ces ONG-DH.

Les propos de l’autorité territoriale, sont qualifiés de « populisme incitant à la haine et la division » dans une communauté secouée par l’activisme de plusieurs groupes armés. Ces organisations de défense des droits humains recommandent à l’administrateur militaire de prouver à la face du monde comment ces organisations survivent du sang de la population victime des affres de la guerre depuis de nombreuses années.

Par ailleurs ces ONG-DH, réitèrent leur compassion envers les familles éplorées et promettent ne pas baisser la garde en dépit de toutes les boules rouges orientées vers le camp.

Rappelons que le colonel Ehuta Omeonga Charles, alors administrateur militaire du territoire de Beni avait pointé du doigt les organisations de défense de droits humains d’être partielles dans leurs interventions au lendemain des incidents malheureux survenus le dimanche 31 juillet dernier au poste frontalier de Kasindi-Lubiriha, où les casques bleus de la Monusco du contingent tanzanien avaient tiré à bout portant sur 4 personnes et blessé une dizaine d’autres pour forcer leur traversée de l’Ouganda vers la République Démocratique du Congo. Cette situation désastreuse avait suscité une nouvelle escalade de manifestations anti-Monusco dans la région de Beni.

Lire :  Beni : Retour au calme au lendemain de l'attaque ADF à Rwangoma

Venatche Ndaliko/Beni

Leave a Reply

Your email address will not be published.