RDC : le CSAC déconseille des émissions à téléphone ouvert sur la situation de guerre dans l’est

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) demande à la presse congolaise et aux acteurs politiques et sociaux de favoriser l’unité nationale durant cette période de guerre à l’est de la RDC.

Dans une déclaration faite ce jeudi 16 juin 2022 à Kinshasa après son assemblée générale, l’organe de régulation des médias congolais recommande aux médias de traiter et diffuser les informations relatives aux conflits communautaires et/ou guerre dans l’est du pays avec professionnalisme, en privilégiant tout ce qui est susceptible de promouvoir la cohésion et l’unité nationales ;

De s’interdire pendant cette période de programmer des émissions à téléphone ouvert concernant la situation de la guerre dans l’est du pays.

le CSAC déconseille des émissions à téléphone ouvert sur la situation de guerre dans l’est

Par ailleurs, le Conseil recommande aux professionnels des médias de respecter scrupuleusement les textes légaux et réglementaires régissant la profession ainsi que les règles d’éthique et de déontologie journalistiques ; et d’éviter de relayer tout discours ou déclaration divers de l’ennemi.

Dans un autre point le CSAC recommande aux acteurs politiques et sociaux d’éviter tout discours susceptible d’aggraver les conflits communautaires, de démoraliser et démobiliser l’armée, de s’interdire de porter atteinte aux intérêts de la sécurité de l’Etat et aux secrets de la défense nationale, et d’éviter de servir de porte-voix à l’ennemi.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication met en garde toute personne qui hésitera d’appliquer ces recommandations, car elle s’exposerait à des sanctions conformément à la loi.

« La présente Recommandation est de stricte application sous peine des sanctions conformément aux textes légaux et réglementaires notamment l’embargo, la suspension, l’interdiction ou le retrait de fréquence », a insisté Chantal Kanyimbo.

Lire :  Nord-Kivu : Bientôt les travaux d’asphaltage de la route Kasendi-Beni-Butembo

Depuis la recrudescence du conflit entre la République démocratique du Congo et les combattants du M23 appuyés par le Rwanda, une montée du discours de la haine a été observée dans les réseaux sociaux et dans quelques médias. Une attitude condamnée par certains leaders qui appellent à la cohabitation pacifique entre communautés. Lire aussi: RDC : la crise de l’est se régionalise

Leave a Reply

Your email address will not be published.