RDC : l’IGF a publié un rapport accablant sur la gestion de la Gécamines

L’Inspection Générale des Finances (IGF) a rendu publiques des révélations accablantes dans son rapport d’une mission qu’elle a diligenté à la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines) pour la période allant des années 2012 et 2020,

Reconnue comme poumon économique du pays depuis la période coloniale jusqu’à la deuxième République, la Gécamines est aujourd’hui dans une situation très déplorable.  On accuse le régime de Kabila d’être à la base de ce pillage systématique. 

Terril de la Gécamines à Lubumbashi (Haut-Katanga)

L’IGF a publié un rapport accablant sur la gestion de la Gécamines

Le rapport de l’IGF souligne que le chiffre d’affaires réalisé par les partenaires de la Gécamines entre 2012 et 2020 s’élève à 35 milliards USD. Mais la Gécamines n’a reçu que 564 millions USD en termes de royalties.

Sur les avances de la Gécamines à l’État de 591 millions USD, 413 millions USD sont introuvables, peut-on lire avant de découvrir que sur 175 millions USD de pas de porte du contrat chinois, 175 millions USD sont introuvables, tandis que sur un total des revenus de 1,9 milliard USD, seuls 57 millions USD ont servi à l’outil de production de la Gécamines.

L’on apprend que la dette juridique de la Gécamines était de 44 millions en 2020, mais les dirigeants de l’entreprise ont préféré payer entre 2016 et 2020, une bagatelle de 97 millions USD pour les honoraires des avocats. Les mêmes dirigeants ont procédé à la vente des maisons de l’entreprise à vil prix : Une maison d’une chambre + salon à 500 USD, 2 chambres + salon à 750 USD, 3 chambres + salon à 1000 USD et 4 chambres + salon à 1500 USD, alors que plusieurs cadres de la Gécamines ne sont pas logés.

Lire :  Urgent: Conseil des Ministres sans Tunda Ya Kasende

Commissions budgétivores

Le rapport de L’IGF indique qu’en plus 20% de commissions payées à une agence immobilière, la Gécamines possédait 45% de parts sociales en 1996 de la plus grande mine de la Tenke Fungurume Mining (TFM). Ces parts, à en croire le rapport, ont été réduites à 17,5% en 2005.

La Gécamines qui avait en 2000 des réserves estimées à 35,3 millions de tonnes de Cuivre et 3 millions de tonnes de cobalt a chuté en 2021 n’a plus que 9,3 millions de tonnes de réserves disponibles en Cuivre et 1,4 million de tonnes pour le Cobalt.

Le rapport de l’IGF prouve à suffisance que la Gécamines a servi de vache à lait au système kabiliste afin de permettre aux jouisseurs de ce régime de s’enrichir sans commune mesure, soutient le quotidien Le Journal. L’origine de bras-de-fer engagé entre Joseph Kabila et

Félix Tshisekedi est suite à la nomination d’un remplaçant à l’inamovible PCA Yuma Mulimbi.

Aujourd’hui, les masques sont tombés et voilà une révélation très accablante mise à jour. Lire aussi: CENI – IGF : Denis Kadima et Jules Alingete ont parlé élections

Gel Boumbe

Leave a Reply

Your email address will not be published.