Bukavu : la pollution du lac Kivu cause la chute de production de la centrale hydroélectrique

La centrale hydroélectrique Ruzizi 1 connait actuellement une baisse de production à cause de la pollution du lac Kivu.

D’après la société nationale d’électricité (SNEL), des déchets jetés dans ce lac échouent au niveau de ce barrage et affecte tout son système de fonctionnement. Une situation qui est à la base des coupures récurrentes d’électricité à Bukavu en cette période.

La centrale Ruzizi a été construite de façon à fonctionner avec 4 machines. Cela permet de produire 30 mégawatts à plein régime. Mais ces déchets empêchent l’eau d’entrer dans les turbines. A cause de cela, ces machines ne savent plus produire leur puissance nominale, signale le chargé de production de cette centrale, Liévin Cizungu.

« En ce moment-là, nous devons venir nettoyer, nous devons baisser sensiblement encore la production, pour que les saletés puissent être facilement enlevées et pendant ce moment c’est d’abord le délestage dans la ville. Nous demandons à la population d’éviter de jeter des détritus dans le lac dans la ville parce que, non seulement ça nous préjudicie ici à la centrale dans la production de l’énergie, mais aussi les consommateurs qui est la population se trouve aussi léser dans la fourniture en électricité. Ces déchets viennent endommager la machine et à la longue on risque de les arrêter complètement », a martelé Liévain Cizungu.

La SNEL assure qu’elle effectue au quotidien des opérations de nettoyage. Mais l’entreprise a été surprise cette fois par la quantité d’immondices retrouvées sur son site. C’est ainsi qu’elle plaide également auprès des autorités pour qu’il y ait des mécanismes contraignants afin de s’assurer de la propreté du lac Kivu. Lire aussi: Nord-Kivu : La Centrale Hydroélectrique de ENK attaquée par les miliciens Mai-Mai à Bashu

Lire :  Kinshasa : Un appui financier aux bourgmestres pour l'opération Kin Bopeto

Avec Radiookapi.net

Leave a Reply

Your email address will not be published.