CENCO

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) appelle les partis politiques de l’opposition à assumer leurs actions et à ne pas se cacher derrière l’Eglise catholique pour faire entendre leurs revendications.

C’est l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de l’épiscopat qui a lâché cet appel au vitriol ce lundi 29 novembre, à la suite de l’irruption des militants des partis d’opposition dans la salle où il animait un point de presse.

« Il ne faudra pas que les partis politiques de l’opposition se cachent derrière l’Eglise. Il faudrait que les opposants prennent leurs responsabilités en tant qu’opposants et ce ne sont pas des évêques membres de la conférence épiscopale nationale du Congo qui vont s’aligner derrière un parti politique », a dit abbé Donatien Nshole.

Et d’ajouter : « Ce qui arrive souvent c’est quoi ? Quand la prise de position de la CENCO arrange les intérêts d’un parti politique, en ce moment-là, la CENCO est applaudie, quand ça n’arrange pas leurs points de vue, ils crachent sur la CENCO et quand ils prennent le pouvoir, ils se retournent contre la CENCO. Plus jamais ! ».

Ce lundi, lors de ce point de presse, la CENCO tenait à clarifier les propos de Monseigneur Utembi, au sortir de la réunion le week-end dernier, avec le président Félix Tshisekedi, qui auraient été mal rapportés par la cellule de communication de la présidence de la République. La CENCO a annoncé la suspension de sa participation à la plateforme des confessions religieuses chargées de désigner le président de la CENI. Lire aussi: CENI : la Cenco s’éloigne de la plateforme des confessions religieuses

Lire :  Le FCC dit non à la nomination d'un informateur(communiqué)

Leave a Reply

Your email address will not be published.