Elèves de Beni

La coordination urbaine de la société civile de Beni décrète deux jours sans activités à Partir du lundi 13 septembre 2021 pour décrier l’insécurité devenue insupportable dans la région de Beni malgré cette période exceptionnelle d’état de siège.

Dans un communiqué signé conjointement avec différentes structures membres de la société civile ce vendredi 10 septembre après une réunion extraordinaire, il est demandé aux autorités congolaises de déclarer la ville de Beni zone sinistrée vue l’insécurité et le banditisme urbain qui caractérisent cette ville, causant des pertes des vies humaines et biens de valeurs.

Aux autorités militaires et services de sécurité, si un seul cas de banditisme et de criminalité s’enregistre auprès de la population, la société civile urbaine de Beni dit qu’elle n’hésitera pas à demander le départ immédiat et sans condition du maire de la ville de Beni qui n’aura pas su faire son travail, celui de sécuriser les populations et leurs biens.

Cette structure citoyenne révèle avoir déjà enregistré sous l’état de siège, 600 cas d’incursions nocturnes et 4 cas de viols des femmes et filles dans les ménages depuis le 5 juillet 2021 jusqu’à nos jours. Lire aussi: Beni : Vive tension provoquée par des coups de feu tôt le matin

Amour Imani Christian

Lire :  Beni : L'IG des FARDC arrête 6 officiers pour détournement des fonds alloués aux opérations militaires