Ituri : Les présumés poseurs de bombes présentés par l’armée sont des orpailleurs

Les présumés poseurs de bombe présentés à la presse vendredi 16 juillet dernier à Beni par l’armée ne sont en fait que des orpailleurs œuvrant dans les carrés miniers de Mambasa, en province de l’Ituri, selon la société civile de Biakato-Mayi.

En effet, des réactions ne cessent d’être enregistrées au sein de l’opinion publique et de la classe politique congolaise après la communication des FARDC à ce sujet, et la dernière est celle de la société civile force vive de Biakato-Mayi, en territoire de Mambasa, en Ituri.

Selon Marc Saino, de la société civile de Biakato, contrairement aux dires du porte-parole des opérations Sukola1, les personnes présentées à la presse sont des orpailleurs œuvrant dans les carrés miniers du territoire de Mambasa, dans la province voisine de l’Ituri. Il a aussi indiqué que les matériels saisis comme bombes artisanales servent pour le concassage des roches pour l’extraction des minerais.

Cette organisation citoyenne déplore cette communication erronée des forces armées qui vise à croire qu’un travail de titan est accompli par les renseignements militaires. La société civile de Biakato appelle les services de sécurité à la crédibilité pour ne pas briser le mariage civilo-militaire. Le site d’information de la Radio Rwanzururu Beni renseigne que cet acteur de la société civile aurait été interpellé par les services de sécurité à Beni.

Il faut rappeler que l’armée a présenté une bande de prétendus poseurs de bombes artisanales, vendredi dernier à la presse. Ces derniers avaient été arrêtés à Biakato avec plus de 150 bombes artisanales, avait indiqué le porte-parole des opérations Sukola1 le lieutenant Antony Mwalushayi. Lire aussi: Beni : des poseurs de bombes arrêtés à Biakato avec plus de 150 engins

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.