Eglise saint clément à Makala

Depuis le début de la semaine, des tracts appelant à la destruction des écoles et des églises catholiques sont apparus dans les rues de Kananga, dans le Kasaï, rapporte le Journal catholique La Croix.

Le week-end dernier, divers actes de violences contre l’Eglise catholique ont été enregistrés sur toute l’étendue du pays. A Kinshasa, l’église de la paroisse Saint-Clément dans la commune de Makala, a été incendiée en partie par des militants présumés de l’UDPS, qui étaient aussi à la recherche des prêtres de cette paroisse, selon des témoins.

A Kananga, le Grand Séminaire Malole a été mis à sac par les mêmes militants de l’UDPS, qui ont saccagé toutes les chambres, et brûlé les valises des formateurs, selon le témoignage du Père Richard Kitenge, le Recteur de ce Grand Séminaire.

Depuis la prise de position de la CENCO sur l’impérativité des élections en 2023 et la nécessité de prioriser les réformes électorales le mois dernier, l’Eglise catholique et ses prélats de la CENCO, sont devenus la cible des attaques du parti présidentiel. Lire aussi: Attaques de L’UDPS contre le clergé : le CLC hausse le ton

Lire :  Gentiny Ngobila : la prochaine cible de la machine à broyer de l'UDPS

Leave a Reply

Your email address will not be published.