Après Gédéon Kyungu au Katanga, Ne Muanda Nsemi provoque des blessés à Kinshasa

Plusieurs blessés ont été enregistrés lundi 30 mars matin lors d’échauffourées ayant opposé les adeptes de Ne Muanda Nsemi aux policiers, au quartier Ma campagne dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa.

Entre 8 heures et 9 heures de ce lundi 30 mars, la zone comprise entre la station d’essence ML Ma campagne et l’avenue Benseke  « 80 jours », dans la commune de Ngaliema a été presque paralysée.

Plusieurs dizaines d’adeptes de Ne Muanda Nsemi sont descendus sur la rue, empêchant par moment la libre circulation des véhicules sur l’avenue Benseke. Brandissant un portrait de Ne Muanda Nsemi, ils ont entamé leur prospection sur la voie et scandant des chansons à la gloire de leur leader, jusqu’à investir la place ML.

Face à eux, quelques éléments de la police s’interposent pour les empêcher de poursuivre leur prospection. D’après la police, leur intention était d’atteindre la place Kitambo Magasin afin d’y organiser leur séance de prière. Pourtant en cette période d’épidémie de coronavirus, tout rassemblement est interdit. Mais, déterminés, ils tentent de forcer le passage et la tension commence à monter dans les deux camps.


L’équipe en faction reçoit un renfort du Groupe d’intervention mobile de la police. Celui-ci charge et les adeptes de Ne Muanda NSemi résistent avec des jets de pierres durant une dizaine de minutes. Lorsque les tirs de sommation retentissent, c’est la débandade.

Quelques policiers s’en sortent avec des blessures. Il y a aussi quelques blessés signalés parmi les adeptes.



Lire :  Un accident de circulation fait 3 blessés graves au quartier Joli Park

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.