Covid-19 : Réactions positives au message de Félix Tshisekedi

Les réactions n’ont pas tardé au message à la nation du Président Félix Tshisekedi, pour la prévention au Coronavirus.

Message très attendu par la population, de plus en plus angoissée par l’expansion exponentielle du nombre de cas positifs qui est passé dans la semaine de 3 à 14, révélant du coup l’ampleur du danger. Si certains se montraient sceptiques lors de l’annonce du premier cas par le ministre de la Santé, comme la secrétaire générale du Mlc, Eve Bazaiba, qui dans un tweet, réduisait le problème à l’argent, la réalité à vite fait de mettre tout le  monde devant une triste et horrible perspective du risque qu’encourt le peuple congolais, lorsqu’on considère l’état de délabrement du système sanitaire.

Il s’agit d’une grande menace

Sénateur Jean Bakomito

Le sénateur Jean Bakomito dit en réaction : « Nous nous réjouissons de ces mesures et demandons au peuple congolais de faire de son mieux pour les respecter, car la situation est grave, de 7 à 14 cas en moins de 48hoo, c’est inquiétant. Il faudra donc bien suivre les directives du ministère de la Santé et éviter les désinformations, sans oublier la responsabilité de tous les leaders d’opinion d’accompagner ces mesures à travers une campagne qui consistera à faire une large diffusion de ces mesures, pour qu’on stoppe la propagation. Il y a à ce jour 200 mille cas de contamination a travers le monde. Nous sommes devant une menace terrible. »

De son côté, le journaliste Pasi za Pamba dit : « Je salue le discours mesuré du Chef de l’Etat. En revanche, je l’encourage à maintenir, sine die, la mesure d’interdire l’organisation des deuils dans les salles et autres lieux publics, sans oublier les terrasses qui entravent certaines routes de Kinshasa » 

Que le gouvernement s’applique dans l’exécution

Un autre opérateur politique, Léon Munyama, renchérit : « J’espère que le gouvernement va s’appliquer sérieusement dans l’exécutions des décisions salutaires du chef de l’Etat, N’oubliez pas le dépistage svp »

L’enseignant Pierrot Kabonde se montre satisfait aussi : « Bon discours, sans fioritures, mesures bien dosées.  Avec ces mesures, le tapage nocturne va cesser et les riverains des bars et terrasses vont enfin dormir tranquilles, mais il n’a pas parlé des numéros verts, et puis si le gens se rassemblent à moins de 20 et le problème des transports en commun ? »

Une réaction sceptique cependant d’un congolais, qui déclare : « Il n’a fait que copier les autres sans faire une étude réelle de sa propre nation. Ces mesures ne sont pas applicables au Congo. Le système sanitaire congolais, l’économie a-t-il pris en compte ? En plus sérieux en cas d’épidémie le Congo est il paré ? Il aurait dû nous donner des chiffres : nombre de lits, capacités des hôpitaux, médecins et personnels soignants sur le pied de guerre ! De quoi est composé notre système sanitaire Hôpitaux et personnels soignants ? Confinement ? Il n’en a pas parlé ».

Le président a néanmoins précisé que ces mesures pourraient connaitre des changements dans un sens comme dans l’autre, au fil de l’évolution de la situation.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.